Dans le cadre de ma préparation au marathon de Berlin, je viens de passer 15 jours à Font-Romeu: un stage en altitude qui nécessite habituellement 3 semaines.
Amoureux de la montagne, j’ai mes habitudes plutôt dans les Alpes.
L’opportunité s’est présentée de passer plusieurs jours dans ce village.
Merci Marie 🙂 !!!
La première semaine a été une semaine d’adaptation: des activités; mais tranquillement.
La seconde semaine: le groupe de Berlin nous rejoint. L’entrainement sera pêchu. Notre coach Marie s’occupe de nous; et nous suivons son plan 🙂
Ma compagne ne fera pas Berlin mais participe largement aux entraînements. Tout comme moi, elle court. Sa transition barefoot est très bien engagée. Sa foulée est de plus en plus propre (LFR).
Je crois que nous voir travailler les allures lui donne également envie. Elle se fixera certainement cet objectif pour la saison à venir.

Le tour du propriétaire

Je connais très peu les Pyrénées. Et là, très rapidement, je me dis: ‘Comment je n’y suis pas venu plus tôt?’
Vivant en région parisienne, je trouvais le trajet long. J’avais mes habitudes dans les Alpes du nord.
J’ai un vrai coup de cœur. La station favorise les activités sportives. Et il y en a pour tout le monde. A condition d’aimer les activités outdoors, petits et grands trouveront leur bonheur 🙂
Les infrastructures (modernisation à venir) du CNEA, le tour du lac de Matemale (parcours plat) / Les Angles, Pyrénées 2000, Llo, Le lac de Bouillouses, Le Pic du Carlit, le pas de la case, la qualité de vie…

Le CNEA / CREPS

piste 400 mètres Font-Romeu
La raison de ma venue est la semaine de préparation au marathon en utilisant les infrastructures du CNEA (Centre National d’Entrainement en Altitude) / CREPS (Centre de Ressources, d’Expertise et de la Performance Sportive); un travail à 1850 mètres d’altitude. Dans les grandes lignes, on y trouve une piste de 400 mètres et son terrain de rugby/foot, une patinoire, un gymnase, salle de musculation, piste de roller, une piscine (avec bassin olympique), massage, bain d’eau (très) froide, sauna, hammam…..
Pour le reste, je vous laisse consulter le site du CNEA
Avec le plan d’entrainement de Marie, il n’y a plus qu’à 🙂
Le CNEA propose un hébergement pension complète (matin, midi, et soir); et dans ce cas, un accès gratuit aux infrastructures. Le prix est très raisonnable (à partir de 56EUR/pers/jour; selon la chambre choisie).
Hors hébergement, il est aussi possible d’accéder aux équipements; moyennant finance bien sûr.

L’avantage d’une formule pension complète est que le sportif n’a plus qu’à s’occuper de ses activités. Il faut ensuite s’organiser pour réserver quelque créneau horaire (bain froid, sauna, hammam par exemple); cela se goupille très bien.

La seule petite contrainte est l’heure des repas. On doit alors bien caler ses entraînements. Sur demande, il est sinon possible de réserver un panier repas (non testé).

Le lac artificiel (EDF) de Matemale

Pour les coureurs sur route, nous savons qu’il est difficile de trouver un endroit avec peu de dénivelé (en montagne). A Font-Romeu, il suffit de faire 20mn en voiture pour se rendre à Matemale. Son lac se trouve près de la station des Angles. La boucle fait 9km (avec à peine 70D+). Quelques coureurs élites se retrouvent ici pour travailler.
L’avantage de ce lieu réside sur ses parties ombragées et le peu de dénivelé dans un milieu montagneux (on y croise facilement des vaches en liberté). Courir dans un espace naturel sans subir trop de pente est un vrai plus. La récompense en fin de séance? Tremper ses jambes dans l’eau fraîche du lac; point positif pour la récupération.
Pour les familles, il est possible de faire des activités très ludiques pendant la séance d’entraînement. En effet, on y trouve: cheval, trampoline, chiens de traineau, jeux gonflables, pédalos, et bien d’autres activités….A noter: un parking payant de 2EUR (tarif unique); accès par le nord-ouest.

Les alentours

vue depuis le pic du Carlit 2921m d’altitude.

Il est facile d’organiser une sortie en randonnée, en trail, en vtt, à cheval. De très nombreux chemins balisés sont répertoriés (difficulté, distance, temps de parcours). Nul besoin d’acheter une carte (contrairement à d’autres stations).
Le tour des lacs dans le secteur de Bouillouses a un grand succès (tout public). Pour les plus expérimentés, le pic du Carlit est très exigeant. On y a une très belle vue à 360°.
Llo est connue pour ses bains de sources d’eau chaude sulfureuse. On peut aussi y faire une belle randonnée en montant sur le pla de la Creuse (il y en a d’autre).
Le coin des Pyrénées 2000 regorge de chemins balisés.
La route est très propre pour les cyclistes route. Il y a quelques belles boucles à faire. De nombreuses zones dégagées pour une bonne visibilité. Le danger reste quand même présent aux côtés des automobilistes; mais pas plus que d’habitude.

Les avantages de ce village

Font-Romeu propose des activités et des infrastructures à destination des sportifs. Qu’il soit sportif professionnel, de haut niveau, ou amateur, chacun trouvera son bonheur.
Ces rassemblements de sportifs créent un environnement propice à l’entraînement. Il y a une émulation positive. Avec la montagne et la forêt, le cadre est juste extraordinaire.
J’ai pris mon pied à voir les élites s’entrainer. Voir une partie de leur entraînement est source d’inspiration.
Pour la récupération, le bain d’eau très froide est une expérience à vivre. Avec le massage, tout est prévu pour prendre soin des sportifs.

bain froid

hammam

sauna

J’ai pu nager à l’aube dans le bassin olympique. Quel émerveillement de voir le jour se lever avec vue sur les crêtes.

Pour compléter et terminer, j’ai pu m’alimenter avec des produits de qualité.
L’artisan Joffre boucher charcutier traiteur, la boulangerie ‘la paillasse d’Odeillo’ (et ses pains spéciaux), un magasin bio, et un autre qui travaille avec les producteurs des alentours. La plupart se trouve sur l’avenue du Maréchal Joffre.

Vous l’avez compris. J’ai adoré mon séjour à Font-Romeu. A coup sûr, j’y retournerai car il y a encore beaucoup d’endroit à découvrir. Rando, trail, et vtt, il y a largement de quoi faire 🙂
Bien sûr le groupe de Berlin a grandement contribué à ce succès: j’apprends à leur côté. J’ai plaisir à les voir s’exprimer; parfois râler, douter. Ils me sortent de ma zone de confort, me font faire des choses (Pic du Carlit) en assurant mes arrières.
Seul: on va plus vite; ensemble: on va plus loin.
J’ai cette chance d’avoir passé deux semaines géniales 🙂

Pour voir le contenu des séances, venez sur strava 😉